Chantal Perrichon décorée de la Légion d’Honneur par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, en personne.

Chantal Perrichon décorée de la Légion d’Honneur par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, en personne. Elle fait partie de la promotion du 14 juillet 2014 et a été élevée au grade d’Officier. C’est le grade au dessus de Chevalier, grade qu’elle avait obtenu le 19 octobre 2004.

On peut espérer pour sa fin de carrière qu’elle atterrisse au Conseil Economique, Social et Environnemental, en tant que P.Q.  dit-on dans le jargon, pour Personne Qualifiée.

On savait que le Ministre de l’Intérieur était très préoccupé par la sécurité rentière routière, quitte à faire l’amalgame entre automobilistes et délinquants, sanctions préventives pécuniaires et simple sursis pour les récidivistes.

Guerre contre auto

A cette occasion, B. Cazeneuve, qui s’est d’ailleurs récemment lié d’amitié avec P. Chasseray de 40 Millions d’Automobilistes, a déclaré :

Une femme d’exception dont [je reconnais] la ténacité, l’intelligence et la franchise

Peut-être a-t-il souhaité remercier celle qui a défendu idéologiquement la répression routière et les rentrées fiscales qui vont avec. Plus personne ne pourra dire que la Ligue Contre la Violence Routière, association subventionnée que dirige C. Perrichon, est indépendante du gouvernement et de sa politique.

Enfin, en toute modestie, C. Perrichon compare ensuite son combat pour la répression routière avec celui de son père espagnol, poussé à l’exil parce qu’opposé aux brutes avides d’un pouvoir insufflant la terreur et la mort.

Bien que la décoration date de 7 mois, elle n’a eu aucun écho dans la presse.

 

Mis à jour le 07/02/15

 

 

Comments are closed.