Coûts des embouteillages en France : 22 milliards d’euros en 2030 (+31%)

23 heures. C’est le temps perdu en moyenne par les conducteurs français l’an dernier dans les bouchons, loin derrière la Thaïlande, qui cumule 61 heures. 25e pays le plus embouteillé sur les 38 nations analysées, la France est désavantagée par Paris qui fait gonfler la moyenne hexagonale: 9e ville du classement sur les 1064 étudiées, elle fait perdre 65 heures en moyenne par an à ses automobilistes.

La seconde ville française la plus embouteillée est Marseille (29,3 heures), suivie de près par Bordeaux (29,2 heures) et Lyon (28,6 heures). Les plus chanceux des conducteurs circulent dans les villes de Sens (Yonne), Remiremont (Lorraine) et Châlons-en-Champagne (Marne), qui ferment le classement.

Le même cabinet américain INRIX publiait, en 2014, une étude sur l’évolution du coût des embouteillages en Europe et aux États-Unis. Cette dernière révélait, qu’entre 2013 et 2030, le coût total cumulé des embouteillages atteindra 350 milliards d’euros. Pour la France, la facture annuelle s’élèvera à 22 milliards en 2030, soit une hausse de 31 % par rapport à la situation actuelle.

Les foyers parisiens qui se déplacent en utilisant leur voiture accuseront une hausse de 51% des coûts liés aux embouteillages jusqu’en 2030. L’impact des bouchons aura un coût de 4123 euros par habitant à Paris contre 2883 euros en 2013. (+43%)

 

Source