Emissions de CO2 : la commission européenne veut imposer des limites plus strictes que prévu

La Commission Européenne annoncera dèbut novembre des limites plus strictes concernant les émissions de CO2 dans le secteur automobile.

Elle veut en effet diminuer les émissions de CO2 de 30%, au lieu des 20% prévus. Un acteur du secteur automobile [non cité dans l’article], prévoit que la conséquence sera que les moteurs de feront plus que 2 litres.

Le but de la Commission Européenne est de forcer la transition vers les véhicules électriques. Ainsi, les constructeurs seront forcés de vendre plus de véhicules électriques afin que la moyenne des émissions de CO2 de tous leurs véhicules vendus puisse baisser de 30%. Elle précise également que les constructeurs vendant pluzs de 25% de véhicules électriques recevront des « points » et ne seront pas obligés de baisser leurs émissions de CO2 autant que les autres. Ce système flexible a été conçu pour remplacer le système de quota de véhicules électriques, perçu par beaucoup de constructeurs comme trop peu flexible. Enfin, les constructeurs ne pourront pas vendre leurs « points » à des concurrents, ce qui évitera aux constructeurs de véhicules électriques comme Tesla de coûter trop cher à l’UE.

A noter qu’à la mi-2017, environ 1,2% des véhicules neufs vendus étaient des voitures électriques.

Wiwo.de

Illustration Gerard Colombat