La police n’a plus les moyens d’acheter des voitures (sauf des radars mobiles nouvelle génération)

Entre 2015 et 2017, plus de 10.000 véhicules de police trop usagés devraient être renouvelés. Or, le ministère de l’Intérieur n’a pas les moyens de moderniser son parc. La Gendarmerie n’est pas mieux lotie.

« Il ne serait pas rares que des véhicules ayant entre 200.000 et 300.000 kilomètres continuent d’être utilisées »

 » Sur la période 2015-2017, compte tenu des critères d’âge et de kilométrage, 10.896 véhicules devraient être renouvelés. Or, avec seulement 30 millions d’euros annuels consacrés à l’acquisition des véhicules, la police nationale ne pourrait remplacer que 4.100 véhicules sur la période », déplore-t-il.

En d’autres termes, ce sont plus de 6.800 véhicules à bout de souffle qui seront maintenus en service dans les deux prochaines années.

L’âge moyen du parc automobile de la police s’accroît régulièrement. Il était d’un peu plus de 5 ans en 2011 pour atteindre près de 6 ans cette année.

NDLR : une voiture radar mobile mobile (ou radar mobile nouvelle génération, RMNG) côute environ 70 000 euros. Il y en a près de 100 aujourd’hui et il y en aura 300 en 2015

BFM TV

Comments are closed.