Le conseil de Maître Weil, avocat en droit routier : ne pas perdre de point à un radar de feu (rouge)

La multiplication du nombre de radars augmente le risque d’invalidation de son permis de conduire. Pourtant, il est aisé d’éviter la perte de points à un radar de feu.

La contravention de franchissement d’un feu tricolore au rouge entraîne, selon les dispositions du Code de la route, une perte de 4 points sur le capital de son permis de conduire.

Cette perte de points, loin d’être anodine, peut réduire votre capital d’un tiers. Or, dans les agglomérations, il n’est pas rare que ces feux tricolores soient cachés par des stationnements, des arbres voir implantés de manière hasardeuse. (ndlr : ou cachés par un camion)

L’implantation et l’augmentation du nombre de radars aux feux tricolores ont entraîné un grand nombre d’invalidation. Pourtant, il est aisé d’éviter la décision de perte de points.

En effet, une perte de points ne peut être subie que par l’auteur de l’infraction. En cas de paiement de la contravention à réception de l’avis, le titulaire du certificat d’immatriculation admet être l’auteur de l’infraction. Seul l’aveu permet de l’identifier.

En revanche, en cas de contestation dans les formes légales et comparution devant le tribunal, il est évident que le ministère public, celui qui a la charge de la preuve de l’identité de l’auteur de l’infraction, ne pourra déterminer celui qui conduisait. L’intégralité des clichés pris par ces appareils ne font apparaître que l’arrière du véhicule.

Ainsi, vous êtes assuré de ne pas perdre de points en cas de verbalisation par radar de feu automatique; sous réserve de contester dans les règles et d’être présent à l’audience.

Maître Adrien Weil, avocat en droit routier

Comments are closed.