L’hystérie anti-diesel est idiote et ne pousse pas forcément à l’acquisition de véhicule plus vertueux

Mark Pecqueur est Maître de conférences en technologies automobiles et chercheur à la Haute École Thomas More à Sint-Katelijne-Waver . Il s’exprime dans les colonnes de Het Laatste Nieuws. Selon lui, les décisions politiques d’interdire les véhicules Diesel de circuler dans les centres-villes ne sont pas intelligentes. « L’hystérie actuelle selon laquelle toutes les voitures Diesel seront bannies des centres-villes est simplement idiote. »

Il en convient, le problème ce sont surtout les vieux Diesel qui sont encore en circulation. Ceux-ci sont plus polluants et pour eux une restriction de circulation dans les zones à basses émissions peut s’avérer compréhensible. En revanche, cette restriction a un effet pervers : la baisse de la demande pour des véhicules Diesel sur le marché de l’occasion, et donc la baisse du prix de revente de ces voitures. Une situation qui handicape surtout les possesseurs de véhicules Diesel récemment achetés neufs, qui par conséquent vont perdre plus d’argent en voulant revendre leur voiture et ne pourront peut-être pas se payer une voiture à motorisation alternative.

NDLR : dans de nombreux pays européens, les gouvernements ont poussé fiscalement au diesel depuis les années 80, puis ont changé d’avis ces dernières années pour, au final, sanctionner les personnes ayant suivi leurs recommandations…

Lire la suite sur le Moniteur Automobile