La mairie de Paris va privatiser la gestion des PV de stationnement

Alors que le dossier était en discussion depuis plusieurs mois, Anne Hidalgo, (retraitée de la fonction publique à 51 ans, ndlr) la maire de Paris, a annoncé dimanche dans le JDD que la gestion des 140 000 places de stationnement payant en surface serait confiée à des prestataires extérieurs à partir du 1er janvier 2018.

L’objectif ? Un meilleur recouvrement des amendes et la réaffectation de plusieurs centaines d’agents municipaux sur des «missions prioritaires» comme la lutte contre les incivilités ou le contrôle de la circulation dans les couloirs de bus ou le stationnement gênant.

Selon Anne Hidalgo, 91% des automobilistes dans Paris «ne mettent pas d’argent dans le parcmètre», soit un manque à gagner de «300 millions d’euros, l’équivalent du coût annuel de fonctionnement de toutes les crèches parisiennes!», lance-t-elle dans le JDD.

Concrètement, ce marché des places de stationnement fera l’objet d’un appel d’offres en 2017. Il sera «divisé en trois lots géographiques, qui représentent chacun environ 50 000 places de stationnement payant», a-t-elle ajouté en précisant qu’un «même gestionnaire ne pourra remporter plus de deux lots» pour «éviter toute situation de monopole.»

Les agents du privé, qui seront sans doute payés au rendement, risquent de faire pleuvoir les amendes. En outre, «les prestataires de services auront aussi pour mission de moderniser les pratiques de contrôle, qui existent déjà dans d’autres villes, en utilisant notamment des moyens numériques automatisés.» Bientôt des caméras permettant de sanctionner des automobilistes sans tickets de stationnement ?

NDLR : Ces entreprises privées seront-elles plus honnêtes que pour fourrières (voir notre article sur les défauts de permis de conduire des dépanneuses) ? L’appel d’offre sera-t-il fait dans les règles de l’art comme pour le Vélib (voir notre article sur l’attribution étrange des Vélibs à JCDecaux) ? Ou encore le soupçon de favoritisme pour l’attribution du marché des radars automatiques ? Nul ne le sait. Enfin, Anne Hidalgo, qui propose comme alternative les transports en commun, n’a pas encore répondu au défi de Fabrice Eboué, à savoir prendre le RER D seule à 22h.

No Comments