Marathon du radar en Allemagne (Blitz Marathon) : ça va flasher, mais tous les lieux sont communiqués

Du 18 au 19 septembre prochain, des opérations de contrôle de vitesse automatisées auront lieu sur tout le territoire allemand, de jour comme de nuit. Ce Marathon du radar (Blitz) avait permis de flasher près de 83 000 personnes en 2013, année d’introduction de ce marathon. Aussi, l’année dernière, près de 15 000 policiers avaient été mobilisés pour 8 700 lieux de contrôle.

Les règles pour ces contrôles routiers sont :

  • tous les endroits de contrôle sont publiés sur les sites internet des différents Länder (exemple ici pour la Haute-Franconie, région de la Bavière, ou encore  Berlin)
  • les endroits accidentogènes / à risque sont fortement privilégiés (routes nationales, croisement d’autoroutes etc.)

Ce marathon du radar  mêlant prévention (transparence  l’emplacement des contrôles), légitimité (sections accidentogènes) et répression (amende en cas d’infraction) est plutôt bien perçue par la population et même l’ADAC, association d’automobiliste allemande regroupant près de 19 millions de membres.

Enfin, les excès de vitesse en Allemagne (voir le barème) sont sanctionnés autrement qu’en France. A titre de comparaison, un excès de vitesse de 30 km/h  vous coûtera 80 € (100 € si en agglomération) et 3 points. Les excès de vitesse de moins de 20 km/h ne sont pas assorti d’un ajout de point (en Allemagne, plus on a de points sur son permis, pire c’est !) et coûtent entre 10 et 35 € (selon la vitesse et le lieu). Ce barème peut expliquer une bonne acceptation de la population, même si de nombreuses associations s’insurgent contre les contrôles radar non signalés et/ou automatisés, surtout s’ils sont dans des zones non accidentogènes. En 2013, les radars ont rapporté près de 600 millions d’euro au fisc allemand (soit 7 € par habitant), alors qu’ils rapportent 800 millions d’euro en France (soit 12 € par habitant).

Autobild  et ADAC

Comments are closed.