Profitant des charges gratuites pour véhicules électriques, il mine des Bitcoins

Un propriétaire de Tesla a installé une « plateforme minière » dans le coffre de sa Tesla Model S et produit ainsi de la monnaie virtuelle.

L’idée est simple, quoique peut-être pas très fair-play vis-à-vis de la marque californienne ni des autres utilisateurs : toute l’électricité nécessaire au fonctionnement de son dispositif de minage provient des Superchargeurs gratuits Tesla. Rappelons que pour les propriétaires de Tesla ayant acheté leur voiture avant le 30 janvier 2017, la recharge dans les Superchargeurs Tesla est gratuite à vie, et qu’une charge complète pour récupérer environ 500 km d’autonomie prend à peu près une heure.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le petit monde des crypto-monnaies, dont fait partie le Bitcoin, le « minage » se réfère au processus de résolution d’une série d’opérations cryptographiques extrêmement complexes permettant de vérifier les transactions sur une chaîne de blocs, la fameuse Blockchain. Cependant, l’un des problèmes les plus courants dans le secteur minier est qu’il exige une puissance de calcul considérable, ce qui peut entraîner des factures d’électricité stratosphériques, et accessoirement ne pas être très écologique.

D’après les calculs de Motherboard, le revenu mensuel que vous pouvez générer en faisant fonctionner le minage à partir d’une Tesla 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pendant des années est à peu près égal au loyer mensuel moyen d’un modèle S (en supposant que le propriétaire bénéficie du programme gratuit de Superchargeur).

Presse-Citron

Illustration : Facebook / Tesla Owners Woldwide