Rapport du CNRRMS : il faut se couvrir pendant l’hiver !

Note de la rédaction : cette histoire fictive est à mettre en parallèle avec la politique de sécurité routière menée par les gouvernements français successifs.

L’assurance maladie française est en déficit depuis fort longtemps. Mais heureusement, l’Etat a décidé d’agir, il a créé il y a déjà 9 mois de cela le CNRRMS (Conseil National pour la Réduction des Risques Maladie Saisonniers), qui a rendu son rapport il y a près d’un mois.

Pour éviter que les gens tombent malade, le CNRRMS propose, dans l’intérêt général (comprendre : pour réduire les coûts de l’assurance maladie), d’obliger tous les Français à bien se couvrir pendant l’hiver. Ainsi, pour chaque saison, il a déterminé la couverture minimale à obtenir :
– en été : au moins un t-shirt ou une chemise
– au printemps : au moins un t-shirt ou une chemise avec un pull fin par dessus
– en automne : au moins un pull (avec ce que l’on veut dessous)
– en hiver : au moins 2 pulls ou un pull et un manteau

Chaque personne a la liberté de se « surcouvrir », c’est-à-dire de porter plus que ce que la loi l’y autorise. L’Etat ne sanctionnera pas la personne qui souhaite diminuer les risques de tomber malade. En revanche, est considéré comme contrevenant, toute personne qui ne se couvre pas assez selon la législation en vigueur. Elle se mettrait ainsi en danger, tout comme les autres qu’elle pourrait les contaminer.

Le CNRRMS souhaite sanctionner les contrevenants

Néanmoins, la CNRRMS prévient dans son rapport, qu’il faut accompagner ce dispositif de mesures dissuasives. Celui qui ne respecte pas les préconnisations de bonne couverture, perdra un point par couche vestimentaire manquante. Au bout de 12 points perdus, il n’aura pas le droit de sortir de chez lui pendant un an, même s’il doit aller travailler. Toutes les sanctions seront accompagnées d’amendes allant de 35 € à 1 000€. Aussi, les contrôles se feront dans l’espace public à l’aide d’appareils sanctionnant automatisés (appelés aussi radars).

Avis contrastés parmi les associations

La LCVR, Ligue Centrale des Victimes des Rhumes, s’est félicitée pour les « avancées en termes de sécurité« . Dans son communiqué de presse, elle annonce avec joie que cela pourra sauver des milliers de vie par an.

Plusieurs associations sont néanmoins sceptiques, comme le porte parole de la FFSC,Fédération Française des Sportifs en Colère, qui déclare : « cette proposition est dénuée de sens, nous sommes en bonne en santé et nous n’avons pas besoin d’instructions de l’Etat pour savoir comment nous couvrir« . La LFL, Ligue Française pour la Liberté, fait également parti des sceptiques, en déclarant : « La France n’est plus un pays de libertés. Et la on vient de dépasser les bornes, laissez-nous tranquille et arrêtez d’infantiliser les gens ! »

Cette loi fait la quasi-unanimité parmi la classe politique

Lors d’un débat parlementaire, un seul député ne souhaite pas voter cette proposition. Il argumente avec véhémence : « Monsieur le Ministre, avec cette loi vous allez infantiliser les Français ! Arrêtez de les prendre pour des imbéciles, chacun sait qu’il faut se couvrir pendant l’hiver ! Aussi, vous ne tenez pas compte de nombreuses spécificités. En outre de faire voter une loi liberticide, vous allez obliger les Français, par la force de la répression policière, à porter un pull en automne, même s’il fait exceptionnellement chaud ! Que celui qui ne s’est jamais promené un jour d’automne sans pull me jette la première pierre ! Je comprends que vous souhaitiez protéger les faibles, mais que faites vous des forces vives de la nation qui n’ont que rarement froid ? Aussi Monsieur le Ministre, avec ces mesures, ne souhaitez vous tout simplement pas trouver un moyen en apparence légitime pour racketter encore plus les Français ? Tout le monde n’est pas aussi frileux que vous ! »

La réponse du Ministre ne se fait pas attendre : « Monsieur le Député, si vous ne votez pas cette loi, de nombreuses personnes vont encore mourir, comme tous les ans ! C’est ce que vous souhaitez ? Ou bien travaillez-vous pour le lobby pharmaceutique ? Est-ce que chaque malade vous rapporte ? »

C’est alors que le député se fit hué par l’Assemblée entière et a même risqué l’exclusion de son parti politique. Pourtant, il n’a aucun lien avec aucun lobby. Le seul lien qu’il a, est celui avec le peuple français, qui lui demande de préserver sa liberté. La loi fut votée à 576 voix contre 1.

Conclusion de cette histoire

Maintenant, revenons en France réelle. Le Conseil national de la sécurité routière a été créé en 2001. Des limites obligatoires ont été créées (en 1974, avant la liberté de circuler était respectée), même si elles n’ont souvent pas de sens. Il est parfois dangereux de rouler à 20 km/h en ville, ou même à 70km/h sur autoroute (embouteillages/brouillard). Il n’est cependant pas dangereux de rouler à 130 au lieu de 110 sur une autoroute de 3 voies déserte. Aussi, selon le véhicule possédé et la forme physique du propriétaire, les limites uniformes sur tout le territoire français perdent leur sens.

  • BLOT

    C’est un bon parallèle, depuis déjà longtemps mais de plus en plus on prend les Français pour des veaux, par contre on leur demande de se prendre en main pour le travail et d’avoir des initiatives. Cherchez l’erreur

  • lina albert

    Démonstration super exellente de la mentalité de nos dirigeants. Dit avec cet humour décapant ça devrait faire réfléchir…PS: (Je doute que mame perrichon lise ce genre de post).! Mais…les miracles sont parait-il possibles.

  • cmamac

    excellent !
    Je doute que mame perrichon et ses potes soient doués d’un milliardième de picogramme d’humour, malheureusement. (C’est même à ça qu’on les reconnaît)