Réduire les embouteillages et la pollution (-15%) créés par les feux rouges

Alors qu’en France tout est fait pour ralentir les voitures (« casser la vitesse » : ralentisseurs qui se succèdent, feux qui passent au rouge pour bloquer les flux), le constucteur allemand Audi poursuit les expérimentations autour de son projet SIM TD visant à éviter les feux rouges pour ne passer qu’au vert. 25 conducteurs bénéficient déjà de cette technologie implantée à Berlin.

Son projet Travolution est né en 2006 et depuis cette date, des expérimentations ont été menées à Ingolstadt, puis le projet s’est transformé en SIM TD (Safe Intelligent Mobility – Test Field Deutchland), avec une flotte de 120 véhicules connectés circulant dans une grande zone centrée sur la ville de Francfort.

A Berlin, ce sont 25 clients d’Audi qui profitent de 1 000 feux communicants pour essayer de n’avoir que du vert.

Alors que les premières expérimentations s’effectuaient avec une communication directe entre chaque feu et la voiture, désormais, celle-ci est connectée au centre de contrôle de la circulation qui gère les feux tricolores de la ville. Des informations ciblées apparaissent sur l’écran d’information du tableau de bord, grâce à une connexion 3G et qui passera sans doute bientôt à la 4G. Il est ainsi indiqué au conducteur quelle vitesse adopter afin d’atteindre le prochain feu de circulation quand il sera au vert. En cas d’arrêt à un feu rouge, l’affichage indique le temps restant avant que le feu ne passe au vert. (ndlr : ce qui signifie moins de stress lors de l’attente du passage au vert)

D’après les chiffres d’Audi, les émissions de CO2 peuvent être réduites de 15 % ce qui représenterait, à l’échelle de l’Allemagne, une économie annuelle de 900 millions de litres de carburant environ.

Techno-car

Comments are closed.