Tesla : des tunnels anti-bouchon pour les voitures, avec des capsules les transportant à 1 200 km/h ?

La société s’appelle « The Boring Company » et a un but : créer des tunnels anti-bouchons pour décongestionner la circulation des grandes villes, voire même relier les cités entre elles. Une idée originale d’un Elon Musk décidément jamais à cours d’initiative. Entre sa marque automobile Tesla et ses ambitions spatiales le faisant même rêver d’une colonisation de la planète mars, l’Américain fait feu de tout bois. Mais c’est du sérieux. La preuve ? Ces tunnels, aux États-Unis, on les creuse !

The Boring Company n’engendre pas la mélancolie. Sa spécialité ? Les tunnels anti-embouteillages. D’accord, il n’y en a pas beaucoup sur la planète. Mais l’idée est à creuser. De l’autre côté de l’Atlantique, on est passé aux travaux pratiques. Cet été, les autorités californiennes ont approuvé la construction d’un tunnel de test long de 3 kilomètres pour rejoindre l’aéroport. Il a fallu une dizaine de jours pour creuser le tunnel.

Un tunnel oui, mais après ? C’est la suite qui devient intéressante. L’idée est en effet de faire circuler des voitures à très grande vitesse, de l’ordre de 200 km/h. Pour commencer. Car on envisage aussi des capsules pressurisées propulsées dans un tube sous vide peuvent atteindre une vitesse de pointe de 1 200 km/h…

Ineptie ? Que nenni. Un chantier d’envergure va s’ouvrir dans le Maryland, au nord-est des États-Unis afin de mettre en place d’une section souterraine de 16 kilomètres. En fait, une toute petite section d’un hypothétique futur réseau souterrain qui relierait New York à Washington, en passant par plusieurs grandes villes situées non loin du parcours, comme Philadelphie et Baltimore.

Par la route, dans des conditions de circulation normales, il faut compter près de 4 heures de trajet pour parcourir les quelque 360 km séparant Washington à New York. Un tel réseau routier souterrain transformerait la géographie de la côte Atlantique des USA, en réduisant fortement les temps de transport.

« Nous prévoyons de construire des tunnels à bas coût et rapides à creuser pour abriter de nouveaux systèmes de transport à grande vitesse. Pour les itinéraires interurbains en ligne droite, tels que New York vers Washington, il est logique d’utiliser des capsules sous pression dans un tunnel dépressurisé pour permettre des vitesses allant jusqu’à environ 965 km/h », explique un porte-parole de la compagnie qui est indépendante de la marque automobile Tesla. Le plus sérieusement du monde.

Source

Boringcompany.com