Trop malussé pour être assuré ? Le BCT peut forcer votre assureur à vous accepter

Après un sinistre, l’assurance peut, de manière unilatérale, résilier le contrat. Que devez-vous faire maintenant ? Est-ce qu’il y a encore une assurance bon marché ? Est-ce que j’ai toujours une assurance ? Nous clarifions toutes ces questions dans cet article.

En cas de sinistre, la compagnie d’assurance règle le sinistre et résilie le contrat d’assurance existant avec l’assuré. Même si une telle situation semble impensable à première vue, ce scénario est de plus en plus souvent vécu. Mais l’assureur peut-il simplement mettre fin à la couverture d’assurance existante ? La réponse est oui.

S’il n’est pas possible de conclure un accord avec l’assureur précédent, une nouvelle assurance automobile doit être souscrite le plus rapidement possible. Ceci s’applique en particulier à l’assurance responsabilité civile, sans laquelle un véhicule à moteur ne peut être sur la route. Si vous avez annulé votre assurance auto, cherchez une nouvelle assurance et voyez si vous pouvez obtenir une prime en changeant. Chez certains assureurs, malgré le passé peu favorable, il peut vous être accordé une prime de bienvenue.

Il existe de nombreux sites pour trouver une assurance auto pas cher, y compris pour les malussés.

Dans le pire des cas, si vous ne trouvez pas votre bonheur, il faudra se tourner vers Bureau Central de Tarification (BCT). Cet organisme s’occupera de faire fixer un tarif par une compagnie d’assurance qui sera contrainte de vous assurer. La procédure peut néanmoins prendre jusqu’à 2 mois.