Trottoirs : une nouvelle norme est née

Bonne nouvelle pour ceux qui désespéraient de la technocratie française : une nouvelle norme est née. Celle-ci concerne l’aménagement des trottoirs. Désormais, les mairies ont l’obligation, à chaque intervention, d’effectuer des prélèvements des revêtements et des enrobés et de les soumettre à une recherche d’amiante. Qu’il s’agisse de rénover quelques mètres carrés de trottoir, pour mettre un peu d’enrobé dans un trou en formation, ou de refaire toute une rue, le prélèvement et l’analyse sont obligatoires.

Le bureau de fabrication des normes vient de découvrir que, dans les années 1990, les entreprises qui produisaient les enrobés utilisaient un produit à base d’amiante. Tous les trottoirs et chaussées n’ont pas été faits avec cet enrobé, mais un certain nombre. Tout un chacun a pu constater que l’on rencontre souvent des personnes qui s’effondrent dans les rues, raides mortes, parce qu’elles ont inhalé des poussières d’amiante se dégageant des trottoirs. Il était donc urgent d’agir et d’imposer cette nouvelle norme. Le coût du prélèvement est estimé à 500€. Imaginez qu’une commune doive réaliser une centaine d’opérations dans l’année, et vous atteindrez un surcoût assez considérable.

Source par Jean-Baptiste Noé pour Contrepoints.org

Comments are closed.