De l’utilisation abusive du principe de précaution

Le principe de précaution poussé à son extrême cultive l’illusion du « risque zéro ». Mais, sous le prétexte de protéger les individus d’eux-mêmes, l’Etat détruit en même temps ce qui fait l’identité, la spécificité et la dignité des personnes : leur aptitude (qui doit être développée à l’école) à faire des choix et à assumer les conséquences de leurs propres actes. Le « risque zéro » entraîne la « responsabilité zéro » ; et l’empire de la responsabilité collective l’emporte peu à peu sur le domaine de la responsabilité ...

Read More →