• L’échec du fret ferroviaire en France : le plus grand cimetière de locomotives de France

    L’échec du fret ferroviaire en France : le plus grand cimetière de locomotives de France

    • 17 janvier 2018

    À partir de 2006, la SNCF s’est ouverte à la concurrence pour le transport de marchandises. Ce qui suppose de s’acquitter d’une sorte de péage pour utiliser les voies ferrées françaises. Or, ce tarif est très élevé, bien supérieur à celui de la route. Comme les conditions salariales sont radicalement différentes entre les cheminots français et les routiers du reste de l’Europe et qu’un camion peut se déplacer jusqu’à son point de livraison finale (le train exige un second mode de transport pour les derniers kilomètres), le fret ferroviaire est représente moins de 10 % du transport de marchandises en 2015. De son côté, la route a épousé une courbe inverse et atteint désormais 85 % du total.

    Partagez
    LIRE PLUS

Soutenez Réalités Routières en faisant vos achats sur Amazon !

Politique

Juridique

Économie

International

Partagez