40% du coût des nouvelles voitures liés à l’électronique

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
électronique embarqué

Dans le livre blanc de la société de conseil Deloitte sur l’industrie des semi-conducteurs met en évidence le coût des semi-conducteurs et de l’électronique dans l’industrie automobile. […]

Le document note qu’en 2017, les systèmes électroniques alimentés par des puces à base de semi-conducteurs représentaient 40 % du coût d’une nouvelle voiture. Ce chiffre est passé de 18 % en 2000 à 20 % en 2007, et devrait atteindre 45 % en 2030.

Le coût des composants les plus importants provient d’un contrôle électronique plus fin des systèmes de base tels que les essuie-glaces et les ports OBDII, des systèmes numérisés tels que la direction assistée électrique et les tableaux de bord numériques, des nouvelles fonctionnalités spécifiques à l’automobile telles que la détection des angles morts et le freinage d’urgence automatique, et de l’intégration croissante de technologies non spécifiques telles que les divertissements basés sur des applications et la communication de données dans le nuage.  […]

La marche vers un avenir plein de conduite autonome et de réseaux neuronaux associés entraîne une augmentation des coûts en carburant. L’autonomie de niveau 4 nécessiterait 24 capteurs à elle seule – chaque capteur nécessitant un certain nombre de puces afin de fonctionner et de coopérer avec tous les autres capteurs et avec le véhicule. […]

Lire la suite sur Autoblog

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?