A16 : encore un radar qui flashait en dessous de la limitation de vitesse

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

C’est un sujet qui chiffonnait les automobilistes depuis plusieurs semaines : «  Comment ça se fait que je me sois fait flasher à 120 alors que c’est limité à 130 ici ?  » Une question légitime, et que beaucoup se sont posée… L’arme du délit, c’est le radar qui se trouve sur la commune de Leubringhen, dans le sens Boulogne-Calais de l’A16.

Contactée, la préfecture du Pas-de-Calais, qui gère le parc de radars, nous a confirmé qu’il y avait bien un problème avec ladite machine : «  Suite à une remontée d’informations, une analyse de l’équipement a été réalisée. Celle-ci a confirmé un dérèglement : le radar contrôlait les véhicules légers comme étant des poids lourds.  »

C’est donc là qu’était l’os. Fort heureusement pour les (nombreux) automobilistes concernés par le problème, la préfecture a affirmé que ceux-ci ne recevraient aucune contravention suite à ce dysfonctionnement. La préfecture a expliqué que le radar avait été mis «  hors production  », et qu’une vérification de la longueur des véhicules était faite à chaque fois qu’un flash était émis. Une équipe de réparation devrait être envoyée sur place «  dans les semaines à venir  ».

Ce n’est pas la première fois que ce genre d’erreur a lieu, ni la dernière d’ailleurs : sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes signalent également un problème similaire avec le radar situé de l’autre côté de l’A16 sur la commune de Saint-Inglevert, dans le sens Calais-Boulogne…

Source

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?