Anjou : quand le gendarme se fond dans le paysage pour contrôler la vitesse

Anjou : quand le gendarme se fond dans le paysage pour contrôler la vitesse

Un gendarme s’est habillé en tenue de camouflage pour effectuer discrètement un contrôle de vitesse le long de la route départementale 323, entre Seiches-sur-le-Loir et Pellouailles-les-Vignes cette semaine. Il informait par radio ses collègues postés plus loin, en uniforme, et chargés de l’interception des contrevenants.

Sur cet axe à trois voies, une collision frontale a occasionné de graves blessures au mois de mars. Et depuis le mois de janvier, 27 permis de conduire ont été retirés à des conducteurs qui s’autorisaient à rouler ici à plus de 130 km/h en vitesse retenue (soit plus de 140 km/h au compteur) alors que la vitesse est limitée à 90 km/h. (Ndlr 80 désormais)

Lire la suite sur le courrier de l’ouest (juin 2017)

Partagez

Soutenez Réalités Routière, nous avons besoin de vous !

Soutenez Réalités Routières en faisant vos achats sur Amazon !

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez