Belgique : la bande d’arrêt d’urgence sera réservée au covoiturage sur la E411

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

La E411 en direction du Grand-Duché de Luxembourg devrait accueillir, dès fin 2018 ou début 2019, une « zone-test«  pour un système de bande de circulation réservée aux voitures comprenant au moins trois personnes, ressort-il d’un entretien accordé à la Dernière Heure par Carlo Di Antonio (cdH), ministre wallon de la Mobilité et des Transports.

« Nous devons simplement aménager la bande d’arrêt d’urgence, côté wallon. Car actuellement, elle n’est capable de supporter qu’un usage modéré. Les travaux sont programmés au tout début 2018. On va les accélérer un maximum« , précise-t-il dans cet entretien publié lundi.

En tout, « deux zones test » de bande de covoiturage sont actuellement « en préparation« . […]

L’autre « concerne l’entrée de Bruxelles, en venant de Wavre, via la E411« . Il s’agirait de permettre aux véhicules comprenant au moins trois personnes d’utiliser la bande réservée aux bus. « Cela ne nécessite pas de travaux. Mais bien l’accord de la Région bruxelloise pour certains tronçons, et de la Région flamande pour d’autres (…) Le principe est acquis. La configuration nouvelle avec le MR va permettre aux groupes de travail d’aboutir plus rapidement à des accords« , précise Carlo Di Antonio.

 

L’E411, axe majeur en Belgique. Par LimoWreck CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1792754

Lire la suite sur RTBF

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?