Belgique : les « petits » contrevenants au code de la route bientôt traînés devant un juge ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Les contrevenants au code de la route qui sont régulièrement en tort, mais ne sont jamais jugés car ils s’acquittent immédiatement d’une amende, doivent être poursuivis plus sévèrement, selon le ministre de la Mobilité François Bellot.

M. Bellot se penche sur la possibilité de peines plus sévères pour les « mini-récidivistes ». Une modification législative n’est pas nécessaire pour cela. En principe, les juges de police peuvent déjà rappeler à l’ordre les contrevenants, mais les chauffards passent souvent à travers les mailles du filet, notamment car les bases de données des différentes zones de police ne sont pas suffisamment coordonnées. Dans l’objectif de resserrer la vis, le ministre souhaite prendre contact avec le collège des procureurs généraux, la justice et la police.

Concrètement, un récidiviste qui est surpris en train de rouler trop vite, même pas forcément beaucoup au-delà de la limite, pourra désormais être présenté à un juge, plutôt que de payer une nouvelle amende.

Les organisations de mobilité sont déjà convaincues par l’ambition du ministre libéral. (NDLR : comprendre les organisations de sécurité routière sont déjà convaincues par l’ambition du ministre représsif)

SudInfo / Belga

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?