Dérogations pour l’homologation du radar multi-fonctions Mesta Fusion

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Si le modèle du futur radar multifonctions n’a pas encore été officiellement annoncé, la Sécurité Routière anticipe l’utilisation d’un tout nouveau système, le radar Doppler à faisceau large, multicible avec suivi de trajectoires. C’est à dire exactement ce que propose le désormais célèbre MESTA FUSION

Le problème, c’est que ce type de radar n’est pas prévu dans l’arrêté du 4 juin 2009 relatif aux cinémomètres de contrôle routier car il déroge aux exigences des points 14.1 et 14.3 de son annexe I.

Donc, pour pouvoir homologuer ce Doppler tracker 3D, le ministère de l’industrie a autorisé une dérogation à ces exigences par sa décision no 16.00.251.001.1 du 13 juillet 2016 portant sur la délivrance de certificats d’examen de type pour les cinémomètres utilisant l’effet Doppler multicible avec suivi de trajectoires.

Le MESTA FUSION est un radar multi-ponctions multi-fonctions capable non seulement de contrôler automatiquement la vitesse de circulation, mais aussi d’autres infractions simultanément comme le non respect des feux rouges, le non respect des distances de sécurité, la détection des dépassements dangereux, le franchissement de ligne continue, etc. Il est produit par Safran Morpho dont voici la présentation vidéo :

Lire la suite sur Radars-Auto

Voir également :

Les radars automatiques dans le viseur de la justice pour soupçons de favoritisme

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?