Freinage d’urgence non maitrisé chez 84% des conducteurs

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Selon une étude auprès des participants belges au Ford Driving Skills, le freinage d’urgence n’est pas assez maîtrisé par les jeunes conducteurs. Ils sont 97% à penser qu’il faudrait l’apprendre pour le permis.
On peut avoir réussi son permis de conduire sans jamais avoir eu à faire un freinage d’urgence. Et pourtant, cette manœuvre peut s’avérer vitale. Le freinage d’urgence fait d’ailleurs partie de toute formation de maîtrise automobile, dont celle – gratuite – du Ford Driving Skills for Life destinée aux 18-24 ans. Lors de ces journées, les instructeurs ont constaté que 16 % seulement des stagiaires des Ford Driving Skills for Life avaient réussi à freiner à temps.

 

Manque de formation

L’ABS fait vibrer la pédale lorsqu’il s’active. Les conducteurs n’étant pas au courant de ce phénomène ont parfois tendance à relâcher la pression, et donc d’allonger la distance de freinage. En théorie, une voiture lancée à 60 km/h a besoin de 14 m pour s’arrêter une fois la pédale enfoncée. Le freinage moyen était de 16,3 m au 1er essai et de 15,2 m au 2nd essai. Toutefois, il était de 18,4 m et 18,3 m chez ceux qui n’avaient pas reçu d’instruction concernant le comportement de la pédale de frein avec un ABS. Or, en freinant sur 18 m, au lieu des 14 m théoriques pour une vitesse de 60 km/h, on touche le point d’impact à une vitesse de près de 30 km/h. Après plusieurs essais, et un briefing sur l’ABS, la distance de freinage se réduit considérablement chez ceux qui ne maîtrisaient pas cet exercice au début.

 

Formation au freinage d’urgence

Dès lors, Ford considère que le freinage d’urgence devrait faire partie de la formation de base avec une épreuve lors de l’examen pratique pour le permis. Touring et le VAB (Automobiles Clubs belges)  soutiennent le constructeur dans sa démarche. D’autant que cette manœuvre de freinage d’urgence ne devrait pas poser de problème au conducteur moyen. Ni celle de l’évitement d’ailleurs.

 

 

Retrouver la totalité de l’article sur Le Moniteur Automobile

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?