Insécurité : des extrémistes dégonflent des pneus au nom du «vivre ensemble» et de l’écologie

Insécurité : des extrémistes dégonflent des pneus au nom du «vivre ensemble» et de l’écologie

A Paris, des extrémistes dégonflent les pneus de voiture par idéologie. Pour rappel, l’art. R. 635-1 du code pénal dispose :
« La destruction, la dégradation ou la détérioration volontaires d’un bien appartenant à autrui dont il n’est résulté qu’un dommage léger est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe. » (1er alinéa).
Il est par la suite précisé que des peines complémentaires sont applicables, notamment la « confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l’infraction  […]».

Voir également l’arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de Cassation du 12 février 1974 (N° de Pourvoi : 73-91648) : en l’occurrence une personne âgée qui se vengeait sur les pneumatiques de son voisin.

Par ailleurs, la victime peut également réclamer des dommages au civil.

Ainsi, le  « vivre ensemble » commence mal….

Partagez

Soutenez Réalités Routière, nous avons besoin de vous !

Soutenez Réalités Routières en faisant vos achats sur Amazon !

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez