Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« La voiture électrique ne résout pas les problèmes de pollution, elle les déplace »

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Deux économistes, Stefan Ambec et Claude Crampes, exposent les résultats de récentes études américaines montrant que le passage du moteur thermique au moteur électrique aggravera les effets sur la santé dans les campagnes.

En France, le gouvernement s’est fixé comme objectif la fin des ventes de voitures à essence ou diesel d’ici 2040. La mairie de Paris veut les bannir d’ici 2030. En Inde, seuls les véhicules électriques devraient être commercialisés en 2030 selon le ministre de l’énergie. Partout on nous prédit une transition du thermique à l’électrique d’une importance égale au passage de la traction animale à l’automobile.

Qu’en est-il réellement ? En aura-t-on vraiment fini avec les particules fines, le NOx et l’ozone, sources de maladies respiratoires, cardio-vasculaires et de cancers ?

En réalité, la transition de la propulsion thermique à l’électrique ne va pas supprimer les émissions polluantes, mais modifier leur localisation.

Avec un moteur à combustion, la pollution est localisée là où l’énergie est consommée par l’usager de transport automobile : le long des rues et des routes sur lesquelles circulent le plus de véhicules, dans les gros centres urbains et à leurs alentours.

Le moteur électrique déplace cette pollution vers les lieux de production de l’énergie utilisée par les véhicules. Pour ce qui est des centrales thermiques, les zones concernées par les émissions polluantes dépendent de la hauteur des cheminées et des conditions météorologiques locales, en particulier du régime des vents.

Lire la suite sur Le Monde

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

Tous les dons sont défiscalisables ! Un don de 100€ ne vous coûtera que 33€ et nous aidera à écrire notre prochaine étude.

Réalités Routières est le seul observatoire spécialisé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?

LETTRE D'INFORMATION
Ne ratez pas nos dernières études !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de l’association. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre,  conformément à la politique de confidentialité.

OU
Soutenez vos idées
Donner, c’est soutenir vos idées. La route est un sujet trop sérieux pour être laissé au politique. Et la mobilité est essentielle pour le lien social et l’activité économique.
 
Donner c’est aussi réduire vos impôts ! Votre don de 100 €, ne vous coûte que 34  après réduction d’impôts sur le revenu de 66% (cf. art. 200 CGI)

Merci !

Vous êtes bien inscrit(e) à notre lettre d’information ! 

Vous pouvez continuer la lecture sur notre site internet.

Réalités Routières est le seul observatoire spécialisé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 10 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.