Prix des carburants : le gouvernement français responsable… avec la Banque Centrale Européenne

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Le prix des carburants en France atteint des niveaux jamais vus, et ce malgré une baisse exceptionnelle des taxes de 15 centimes par litre (contexte électoral oblige).

Evolution des prix et des taxes
Evolution du cours euro/dollar (ici, la dépréciation de l’euro par rapport au dollar est très visible)


Sur les graphiques ci-dessus, nous pouvons observer les deux déterminants de cette hausse :

  • la hausse de la composante TICPE (et de la TVA associée, car la taxe TICPE est elle même taxée)
  • la baisse de l’euro face au dollar : le pétrole étant acheté en dollar, dès que l’euro baisse par rapport au dollar, c’est-à-dire que l’euro se déprécie, le pétrole devient plus cher. Chaque baisse de l’euro par rapport au dollar rend le baril plus cher, et ainsi le prix des carburants plus élevé.

Or, la hausse de la TICPE est liée à la politique du gouvernement.

Quid de la baisse de l’euro face au dollar ? Elle est due à la politique monétaire menée par la BCE qui, par sa politique de taux bas, a stimulé la création monétaire faisant mécaniquement baisser la valeur de l’euro, avec un décalage temporel lié à la structure de l’économie. Cette politique a été maintenue, malgré l’indépendance officielle de la BCE, afin de permettre aux Etats surendettés, comme la France, de continuer à s’endetter à un coût minime et d’éviter des difficultés budgétaires qu’induirait une remontée des taux (charge de la dette). Il s’agit d’une politique monétaire très accommodante.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?