Quand la Gendarmerie de la Seine-et-Marne ne connait pas les règles de transport de véhicules confisqués

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
La Gendarmerie de la Seine-et-Marne ne connait pas les règles de transport de véhicules, mais joue très bien à cache cache avec ses jumelles. En effet, le transport d’un véhicule au « panier » d’une dépanneuse n’est autorisé que pour les véhicules en panne ou accidentés.  Il nécessite l’utilisation des gyrophares, des feux des rappels et d’une plaque jaune de dimension minimale 0,9 x 0,25. Ces infractions se passent sous le nez de la gendarmerie, qui prend des photos et les affiche sur les réseaux sociaux.
Gageons tout de même que, malgré cette infraction, les véhicules seront vendus aux enchères pour le seul profit de l’État.

🏆 Nos champions de la semaine 🥳
Stoppés en pleine gloire dimanche dernier sur l’A5 à 193, 198, 200, 219 km/h (et une…

Publiée par Gendarmerie de la Seine-et-Marne sur Jeudi 22 avril 2021

 

 

Merci à Franck

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?