Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Radars privés : forte hausse des PV en 2022 grâce notamment à des techniques pour améliorer « l’efficacité »

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
Carte des vitesses pratiquées issues des voitures-radars à conduite externalisée en 2021- Cliquez sur l'image pour l'agrandir

En plus de déployer les voitures radars dans de nouveaux départements et d’augmenter les kilomètres parcourus, la sécurité routière a également décidé de mettre en place des contrôles plus ciblés pour augmenter encore plus le taux d’infraction qui s’établissait déjà en moyenne à 8,2% en 2021.

Et elle ne s’en cache pas puisque depuis 2021, les préfectures disposent d’un outil de cartographie départementale qui leur permet de consulter les vitesses pratiquées sur chaque tronçon de route. Il laisse également la possibilité aux opérateurs de croiser la densité de trafic et les excès de vitesse afin de repérer les portions de routes où les contrôles seront les plus efficaces.

Dans le département du Loir-et-Cher, privatisé depuis novembre 2020, le nombre d’infractions s’est envolé de 65% en 2022 par rapport à l’année précédente.

Idem dans le Maine-et-Loire, privatisé depuis décembre 2020, avec 53,8% de PV en plus en 2022.

Dans l’Indre-et-Loire, la hausse est encore plus importante mais elle s’explique par la mise en service plus tardive des voitures radars dans ce département qui n’ont été actifs que 10 mois sur 12 en 2021. N’empêche, le nombre d’infractions a tout de même bondi de 66% avec 11 966 infractions en 2021 et près de 20 000 en 2022.

Enfin, pour confirmer la mise en place de contrôles plus ciblés, il y a l’exemple du département des Deux-Sèvres.

Ici, les voitures radars ont été mises en service le 16 août 2021 et ont enregistré 10 486 infractions jusqu’à la fin de l’année soit en moyenne 75 par jour.

En 2022, le nombre d’infractions a grimpé à 39 274, soit en moyenne 108 par jour soit 44% d’infractions en plus en 2022.

Voir également la carte interactive (merci à la communauté Koumoul.com)

Le record est détenu par un conducteur qui a roulé à 235 km/h au lieu de 110 km/h sur la route menant à l’Île de Noirmoutier.

Lire également sur Radars Auto

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

Tous les dons sont défiscalisables ! Un don de 100€ ne vous coûtera que 33€ et nous aidera à écrire notre prochaine étude.

Réalités Routières est le seul observatoire spécialisé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?

LETTRE D'INFORMATION
Ne ratez pas nos dernières études !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de l’association. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre,  conformément à la politique de confidentialité.

OU
Soutenez vos idées
Donner, c’est soutenir vos idées. La route est un sujet trop sérieux pour être laissé au politique. Et la mobilité est essentielle pour le lien social et l’activité économique.
 
Donner c’est aussi réduire vos impôts ! Votre don de 100 €, ne vous coûte que 34  après réduction d’impôts sur le revenu de 66% (cf. art. 200 CGI)

Merci !

Vous êtes bien inscrit(e) à notre lettre d’information ! 

Vous pouvez continuer la lecture sur notre site internet.

Réalités Routières est le seul observatoire spécialisé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 10 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.