Sécurité routière : un gang de pirates de la route ultra-violents dépouillait les touristes étrangers sur l’A9

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Huit habitants des quartiers populaires de Nîmes ont été arrêtés. Ils sont soupçonnés d’avoir commis des vols d’une rare sauvagerie sur des touristes, allemands notamment.

Ils compteraient une dizaine de raids à leur actif. Huit membres d’une bande organisée présumée ont été arrêtés dimanche au petit matin, dans différents quartiers populaires de Nîmes.

Une information judiciaire avait été ouverte cet été à la suite d’une dizaine de vols avec violences commis selon un mode opératoire relativement similaire : le gang ciblait de grosses berlines allemandes, immatriculées en Allemagne, au Luxembourg ou aux Pays-Bas.

Les voleurs, cagoulés, agissaient le plus souvent sur les aires d’autoroutes de l’A9, entre Lunel dans l’Hérault et Orange dans le Vaucluse. Quitte à tamponner les véhicules pour les forcer à s’arrêter comme ils l’ont également fait sur le réseau secondaire.

Ils étaient extrêmement violents. Traumatisées, certaines victimes se sont vues prescrire jusqu’à 45 jours d’arrêt de travail après avoir été rouées de coups et frappées à coups de crosse. Les voleurs emportaient tout, véhicules et bagages.

L’exploitation des caméras de surveillance du réseau autoroutier et de l’ADN prélevé sur les lieux de ces exactions a permis de remonter la trace jusqu’à ces huit suspects.

20 minutes
Illustration Florian Pépellin CC BY-SA 3.0, Lien

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?