Sur l’hélicoptère de la gendarmerie, une caméra embarquée pour scruter les routes de Seine-et-Marne

Une présentation de la caméra aérienne de la gendarmerie a été réalisée à l’aérodrome de Melun-Villaroche. Une arme pour faire la chasse aux infractions routières.Sur cet appareil qui peut atteindre 240 km/h en vitesse de pointe sa boule caméras aux multiples zooms, les chauffards n’ont qu’à bien se tenir. « C’est un vrai travail de discrétion réalisé en altitude et qui est signalé aux équipes au sol », poursuit-il. « Nous avons mobilisé vingt gendarmes en plusieurs équipes pour procéder aux interceptions des véhicules en infractions », souligne le capitaine Philippe Touati, de l’escadron départemental de sécurité routière.

« On totalise 61 morts sur les routes de Seine-et-Marne depuis le début de l’année, rappelle Denis Declerck, le directeur de cabinet de la préfète, qui a supervisé le contrôle aérien à bord de l’hélicoptère. Il faut poursuivre la lutte contre les conduites dangereuses et à risque. » 

NDLR : un hélicoptère de la gendarmerie coûte entre 800 et 1700 euros par heure, et la Cour des Comptes souhaite réduire et mieux encadrer leur utilisation.

Source

Partagez