Témoignage d’un policier : des radars là où ça rapporte ! Il faut taper «sur ceux qui peuvent payer»

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Sur la chaîne Livre Noir, le policier Bruno Attal revient sur les instructions qui sont faites pour ramasser le maximum d’argent pour les caisses de l’Etat et non pas protéger les citoyens des chauffards.

«On ne travaille jamais pour l’intérêt général.
[…]
On va toujours me demander d’aller faire un radar là où je peux prendre du pognon, c’est-à-dire sur une double voie où tu ne peux pas rouler à moins de 80 mais qui est affichée à 50.

[Autorité] Allez va mettre le radar là-bas tu vas me ramener du pognon

[Réponse du policier] le radar je n’ai pas envie de le mettre là-bas mais plutôt tu sais là-bas dans la cité la grande ligne droit où ils roulent à 130

[Autorité] Non oulala va plutôt taper sur ceux qui peuvent payer»

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?