Toutes les nouveautés sur l’immatriculation de véhicules en 2023 : tarifs régionaux, bonus écologique et plus encore!

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Face à l’évolution rapide et dynamique des tarifs de carte grise en 2023, il devient nécessaire pour les usagers comme les loueurs de véhicules d’être bien informés. Avec l’arrivée de nouveaux bonus écologiques et l’augmentation du prix dans certaines régions, il est plus que jamais important de comprendre ce qui se prépare pour l’immatriculation des véhicules la prochaine année. Aujourd’hui, on vous propose un tour d’horizon transparent afin que chacun sache où se situer et comment réagir face aux changements qui frapperont le marché en 2023. Vous trouverez ici toutes les informations dont vous aurez besoin sur les tarifs régionaux, le bonus écologique et bien plus encore!

Changements à venir pour l’immatriculation de véhicules en 2023

En France, les tarifs de la carte grise ont changé en 2023. Les régions et départements ont le pouvoir de fixer librement le prix des chevaux fiscaux, ce qui peut créer des disparités importantes entre les différentes zones. Par exemple, certains loueurs et grosses flottes choisissent d’immatriculer leurs véhicules dans des départements très peu chers comme ceux du Nord-Pas-de-Calais ou de la Normandie.

Les deux départements corses sont actuellement les plus avantageux puisque chaque cheval fiscal ne coûte que 27€ sur place. Le plus cher est en Provence-Alpes-Côte d’Azur, où il faudra dépenser 51,2€.

Sur certains marchés particuliers, comme celui des hybrides rechargeables, il est prévu que certaines régions suppriment la gratuité (actuelle) de la carte grise à compter du 1er janvier 2023. De même, le bonus écologique sur l’achat de hybrides rechargeables prendra fin au même moment.

Tous les tarifs régionaux sont publiés sur le site internet du gouvernement.

Le bonus se réduit un peu

Le bonus écologique est comme suit :

Seuls les véhicules immatriculés en France dans une série définitive sont concernés.

Le bonus écologique s’applique aux véhicules (catégorie voiture particulière et camionnette) fonctionnant exclusivement à l’électricité, l’hydrogène ou une combinaison des deux, et ayant une masse inférieure à 2,4 tonnes (pour une voiture neuve). Les véhicules de catégorie M2 (N2 pour les camionnettes) bénéficiant d’une dérogation de poids, et ayant un poids total autorisé en charge inférieur ou égal à 3,5 tonnes, peuvent aussi être éligibles au bonus.

Le coût d’acquisition du véhicule (voiture neuve) doit être inférieur à 47 000 €.

Les montants de l’aide fixés au 1er janvier 2023 sont les suivants :

  • Pour l’achat de véhicules de type voiture particulière neuve, le montant de l’aide est fixé à 27 % du coût d’acquisition toutes taxes comprises, augmenté le cas échéant du coût de la batterie si celle-ci est prise en location. Le bonus est plafonné à 5 000 € pour les particuliers et 3 000 € pour les personnes morales.
  • Pour l’achat de véhicules de type camionnette neuve, le montant de l’aide prévue est fixé à 40 % du coût d’acquisition toutes taxes comprises, augmenté le cas échéant du coût de la batterie si celle-ci est prise en location, dans la limite de 6 000 €si le véhicule est acquis ou loué par une personne physique, 4 000 € si le véhicule est acquis ou loué par une personne morale.
  • Pour les véhicules neufs à moteur à 2 ou 3 roues et quadricycles qui n’utilisent pas de batterie au plomb et dont la puissance maximale nette du moteur est supérieure ou égale à 2 ou 3 kilowatts l’aide est de 900 €.
  • Pour les véhicules d’occasion qui utilisent l’électricité, l’hydrogène ou une combinaison des deux comme source exclusive d’énergie, l’aide est fixée à 1 000 €.

Quant à la prime à la casse, elle est fonction du revenu fiscal par part (lire plus sur le site du gouvernement).

Forte augmentation de la taxe malus

Le montant du malus est certes plafonné à 50% du prix TTC pour un véhicule immatriculé après le 1er janvier 2022, mais il reste élevé :

  • 50€ pour un véhicule émettant 123g de CO2/km
  • 3 119€ pour un niveau de 160g de CO2/km
  • 9 550€ pour 180g
  • 50 000€ pour un niveau supérieur à 225g

Quels sont les avantages et les inconvénients de ces changements ?

Avantages

Les taxes supplémentaires liées à l’immatriculation représenteront une source supplémentaire de revenus pour les finances publiques des régions et départements concernés et permettront aux autorités locales de disposer de nouveaux financements additionnels pour leur budget annuel.

Il n’y a pas d’avantage direct pour les contribuables.

Inconvénients

Toutefois, cette hausse des tarifs engendre inévitablement une augmentation du prix total du véhicule tant pour les propriétaires actuels que futurs. Certaines régions n’exonèrent plus de taxes d’un CV pour les véhicules dits « propres » ! Ainsi, dans le Grand-Est, la Nouvelle Aquitaine, Pays de la Loire, ou les régions d’outre mer, un véhicule propre coûtera plus cher à immatriculer, que ce soit pour une première immatriculation ou pour un changement de titulaire.

Comment ces changements affecteront-ils le marché automobile ?

Impact sur le marché des véhicules neufs

Il est très probable qu’une hausse du prix des cartes grises entraine une baisse de la demande et donc un ralentissement des ventes de véhicules neufs. Cette réduction du nombre d’acheteurs peut également avoir un effet négatif sur le marché secondaire, car les propriétaires actuels pourraient être moins enclin à revendre leurs modèles actuels.

Impact sur le marché des véhicules d’occasion

De plus, l’augmentation des tarifs de la carte grise aura un impact direct sur le marché des véhicules d’occasion. La raison en est que les prix seront encore plus élevés pour ces véhicules, ce qui signifie que moins de personnes achèteront un véhicule d’occasion plutôt qu’un neuf. Ceci aura pour conséquence de réduire la revente des anciens modèles, augmentant par conséquent le montant total investi dans un nouveau véhicule.

Quels sont les autres changements à venir dans le secteur automobile ?

Nouvelles technologies

L’industrie automobile se dirige rapidement vers l’adoption de nouvelles technologies respectueuses de l’environnement. L’objectif est de promouvoir l’efficacité énergétique et la mobilité durable. Autopilot, intelligence artificielle (IA) et conceptions hybrides/ recyclables sont quelques-unes des innovations technologiques à suivre.

Nouveaux modèles de véhicules

Les constructeurs automobiles ont travaillé sans relâche pour innover et produire des voitures plus propres et plus efficaces. De nombreux fabricants développent – ou prévoient de développer – des modèles innovants exclusivement conçus pour améliorer l’expérience utilisateur tout en réduisant considérablement l’impact environnemental associée à leur production.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul observatoire spécialisé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?