Allemagne : le parlement refuse la demande des Verts de limiter la vitesse sur autoroute (80% des députés ont voté contre)

Allemagne : le parlement refuse la demande des Verts de limiter la vitesse sur autoroute (80% des députés ont voté contre)

Dans le cadre du débat sur l’environnement, le vote a été très clair.

L’initiative des Verts en faveur d’une limitation générale de vitesse sur les autoroutes allemandes a échoué au Bundestag. Lors d’un vote par appel nominal, jeudi, 498 députés ont voté en faveur de la recommandation de la commission des transports de rejeter la motion. La motion des Verts a été appuyée par 126 députés et sept se sont abstenus. Au total, 631 voix ont été exprimées, selon la vice-présidente Claudia Roth (Verts).

Pourquoi l’Allemagne n’a pas besoin de cette limitation ? 3 raisons : 

La sécurité

Selon une enquête du Conseil européen de la sécurité routière, il y a 1,9 décès pour chaque milliard de kilomètres d’autoroutes parcourus en Allemagne. Cela situe l’Allemagne au milieu du terrain entre le Danemark (0,8 décès) et la Lituanie (5,3 décès). On peut en déduire qu’une limitation de vitesse n’est pas le facteur décisif, car l’écart entre les autres pays – tous avec des limitations de vitesse – est très large. En outre, il n’y a pas moins d’accidents sur les tronçons autoroutiers avec limitations de vitesse que sur ceux sans limitations de vitesse. Le facteur le plus décisif reste les routes de campagne, sur lesquelles sont enregistrés près de 60 pour cent de tous les accidents mortels.
En outre, la technologie des systèmes d’assistance progresse rapidement, en particulier en Allemagne. Les systèmes embarqués tels que les assistants au freinage d’urgence assistés par capteurs sont des moyens plus efficaces d’éviter les accidents qu’une limitation de vitesse générale. Cette hypothèse est également étayée par la baisse continue du nombre de victimes d’accidents et l’augmentation simultanée du nombre de véhicules immatriculés. Déjà en 2004 (avec des systèmes d’assistance beaucoup moins avancés), selon l’Office fédéral de la statistique, les autoroutes étaient deux fois plus sûres que l’ensemble des routes avec environ trois tués par milliard de kilomètres.

Des études montrent également que la conduite constante à la vitesse limite alimente l’agressivité des conducteurs, d’une part, et tend à endormir le cerveau, ce qui est dû à la monotonie, d’autre part. Le risque d’accident s’en trouve accru.
Dr. Karl-Friedrich Voss, psychologue spécialiste de la circulation, n’est pas non plus convaincu : « La limitation générale réduit le l’incitation à adapter sa vitesse aux conditions de circulation. Et c’est précisément la principale cause d’accidents, comme l’a montré l’expérience des pays avec des limitations de vitesse. Même avec une limitation de vitesse, la route reste une source de danger et doit être traitée pendant la conduite, par exemple lors d’un changement de voie ».

Les embouteillages : vive les panneaux adaptatifs !

Réduction des embouteillages : Une limitation générale de vitesse réduirait-elle les temps d’arrêt ? La régulation dynamique et en fonction du trafic est l’approche la plus durable et la plus efficace. (ndlr : en Allemagne, de nombreuses autoroutes sont régulées par des panneaux intelligents indiquant une vitesse limite en cas de danger, en fonction du trafic, de la météo…). En fonction du trafic, une limitation de vitesse peut être affichée sur les panneaux, par exemple pour éviter qu’un véhicule ne s’écrase à la fin d’un embouteillage. Michael Schreckenberg, chercheur sur les embouteillages, a déclaré au Stuttgarter Zeitung : « Limiterles embouteillages en fixant une limite de vitesse n’a aucun sens. Le développement des embouteillages ne dépend pas principalement du fait que je conduise 120 ou 160 km/h. Il estime au contraire que les limitations de vitesse réglementées par le biais d’affichages variables sont justifiées lorsque le trafic devient plus dense.

[…]

L’environnement : passer de 12% à 11,7% des émissions de CO2 ?

une limitation générale de vitesse est-elle raisonnable par rapport aux économies de CO2 estimées ? La circulation routière est responsable d’environ 12% des émissions de CO2. Une limite de 120 km/h abaisse cette valeur de 0,3 point de pourcentage ; à 130 km/h, la différence serait encore plus faible.

 

Sources : der Spiegel, Auto Motor Sport (traduction libre)

Relire 66% des autoroutes allemandes ont une vitesse libre (sans limite)

#FakeNews du Parisien : 388 km d’autoroutes sans limitation de vitesse en Allemagne (réalité : + de 8 000 km !) et les autoroutes sans limite ne sont pas plus accidentogènes

Économie : baisser de 10 km/h la vitesse limite diminuerait le PIB de 2% (coût : 40 milliards)

Partagez

Soutenez Réalités Routières en faisant vos achats sur Amazon !

Soutenez Réalités Routière, nous avons besoin de vous !

Soutenez Réalités Routières en faisant vos achats sur Amazon !

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Commentaire

  • Maurice Chagneuxi
    21 octobre 2019 18 h 21 min

    Plus la vitesse est limitée + il y à de bouchons ,car moins de débit,alors + de pollutions,ça coule de source,!!!! mais en France on veut toujours faire mieux,et finalement n’importe quoi,voilà….

    RÉPONDRE
Partagez