Chantal Perrichon décorée de la Légion d’Honneur par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, en personne.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Représentante de la répression routière honorée

Chantal Perrichon décorée de la Légion d’Honneur par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, en personne. Elle fait partie de la promotion du 14 juillet 2014 et a été élevée au grade d’Officier. C’est le grade au dessus de Chevalier, grade qu’elle avait obtenu le 19 octobre 2004.

Peu reconnaissante, ceci n’empêchera pas la présidente de la Ligue contre la violence routière de tacler sévèrement Bernard Cazeneuve un an plus tard en fustigeant son manque de courage lors de l’annonce au CNSR de l’essai des 80 km/h seulement sur 80 km.

Lire >>> 80 km/h: L’ire de la Ligue contre la violence routière

On peut espérer pour sa fin de carrière qu’elle atterrisse au Conseil Economique, Social et Environnemental, en tant que P.Q.  dit-on dans le jargon, pour Personne Qualifiée.

On savait que le Ministre de l’Intérieur était très préoccupé par la sécurité rentière routière, quitte à faire l’amalgame entre automobilistes et délinquants, sanctions préventives pécuniaires et simple sursis pour les récidivistes.

Guerre contre auto

A cette occasion, B. Cazeneuve, qui s’est d’ailleurs récemment lié d’amitié avec P. Chasseray de 40 Millions d’Automobilistes, a déclaré :

Une femme d’exception dont [je reconnais] la ténacité, l’intelligence et la franchise

Peut-être a-t-il souhaité remercier celle qui a défendu idéologiquement la répression routière et les rentrées fiscales qui vont avec. Plus personne ne pourra dire que la Ligue Contre la Violence Routière, association subventionnée que dirige Chantal Perrichon, est indépendante du gouvernement et de sa politique.

Enfin, en toute modestie, C. Perrichon compare ensuite son combat pour la répression routière avec celui de son père espagnol, poussé à l’exil parce qu’opposé aux brutes avides d’un pouvoir insufflant la terreur et la mort.

Bien que la décoration date de 7 mois, elle n’a eu aucun écho dans la presse.

 

Mis à jour le 12/05/2015

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

11 réponses

  1. BeurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrK.
    J’espère que ceci n’est pas lié à ses origines espagnol comme le premier ministre !

  2. Perrichon qu’elle honte ! Anti-automobilistes qu,elle prend tous pour des terroristes, une insulte ! On donne la légion d,honneur à m,importe qui.

  3. C’est une honte de donner à cette femme la légion d’honneur, elle se bat contre la vitesse depuis des années en faisant la sourde à toute forme de prévention. Circuit pour permettre au jeunes de se défouler, formation continu. Pour ma part elle a fait plus reculer la sécurité routière qu’autre chose.

  4. ils l’ont aussi donné à Mimi Matty donc pour ce que ca vaut maintenant… Bonaparte doit se retourner dans son tombeau !!! Je lui aurais mis dans le … plutôt qu’à la boutonnière 😀

  5. j’ ai regardé à la loupe, j’ ai vu que pour la circonstance, elle n’ avait pas ses lunettes sur le crâne. EtaiEnt elles devenues trop petites?

  6. Bonsoir,
    Le ministre récompense une fonctionnaire de la communication qui a œuvrer 20 ans dans la désinformation.
    Il est surprenant qu’aucun journaliste n’ait cherché à approfondir un peu le tissu relationnel et professionnel de cette dame !….

  7. Plus besoin de faits ou d’actions pour la légion d’honneur, juste de bonnes relations.
    Elle qui récompense les mérites militaires ou civils rendus à la Nation… galvaudée trop souvent.

    1. Combien de soldats ayant fait la guerre d’indochine et celle d’Algérie,’ont encore obtenu aucune reconnaissance.Titulaire du titre de la reconnaissance de la Nation,je pense qu’un jour-on aura un petit geste de notre gouvernement

Les commentaires sont fermés.

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens.

Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !

Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route à contre courant des médias traditionnels : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

MERCI !