Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les périphériques des villes vont-ils devenir payants ? (buts : plus de péages et limiter l’accès aux agglomérations)

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Des autoroutes payantes bientôt jusqu’à l’entrée des villes, c’est ce que souhaiteraient certaines sociétés d’autoroutes françaises.

De tels ouvrages payants existent déjà sur des zones périurbaines. On pense, par exemple, au tunnel de l’A14 ou au duplex de l’A86. L’énorme différence réside, en fait, dans l’ampleur du projet puisque la proposition portée par l’Asfa, l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes, concerne 600 km de voies périurbaines et notamment certains tronçons périphériques.

Le contexte juridique a également changé. Jusqu’en 2000 la réalisation de nouveaux tronçons autoroutiers reposait sur une technique d’adossement. Pour faire simple, l’investissement lié à la création d’infrastructures nouvelles découlait de la manne financière générée par les tronçons en exploitation. Problème, ce dispositif limitait grandement l’arrivée de nouveaux opérateurs. Le système a donc été revu et prohibé en 2000, avec pour résultat des tarifs sur les nouveaux tronçons souvent plus élevés et des durées de concessions allongées.

Rendre payante la circulation sur les axes périurbains de type autoroutiers s’apparente, d’une certaine façon, à l’idée des péages urbains. Les bénéficiaires de cette nouvelle contribution imposée aux conducteurs ne sont pas les mêmes, mais le résultat pourrait être identique : limiter l’accès aux agglomérations. Mais pour pouvoir restreindre cet accès, encore faut-il pouvoir permettre aux automobilistes de stationner leurs véhicules avant d’emprunter les transports en communs. Ainsi, la proposition des sociétés d’autoroutes porte également sur la création de nouvelles infrastructures comme des parkings ou des voies réservées à certains véhicules.

Lire la suite sur LCI

Relire également :

Des experts réclament une vignette alors que les automobilistes paient plus de 34 milliards de taxes

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

Tous les dons sont défiscalisables ! Un don de 100€ ne vous coûtera que 33€ et nous aidera à écrire notre prochaine étude.

Réalités Routières est le seul observatoire spécialisé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?

LETTRE D'INFORMATION
Ne ratez pas nos dernières études !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de l’association. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre,  conformément à la politique de confidentialité.

OU
Soutenez vos idées
Donner, c’est soutenir vos idées. La route est un sujet trop sérieux pour être laissé au politique. Et la mobilité est essentielle pour le lien social et l’activité économique.
 
Donner c’est aussi réduire vos impôts ! Votre don de 100 €, ne vous coûte que 34  après réduction d’impôts sur le revenu de 66% (cf. art. 200 CGI)

Merci !

Vous êtes bien inscrit(e) à notre lettre d’information ! 

Vous pouvez continuer la lecture sur notre site internet.

Réalités Routières est le seul observatoire spécialisé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 10 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.