Quand l’État resserre l’étau : fiscalité, radars, véhicules électriques…

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
A quelque niveau de l’Etat que ce soit – présidence, gouvernement, commissions, élus, adjoints, associations… – tous cultivent une démagogie obsessionnelle cachée derrière des slogans faisant la part belle à « l’intérêt général », à la « sécurité pour tous », « à l’énergie durable » et autres faux paravents. Nous n’avons pas affaire à des responsables conscients de la réalité de la nation, nous sommes face à des chéfaillons sectaires, imbus de leurs croyances, déconnectés des gens. […]
Là aussi, il y aurait matière à rire quand on entend le grand échalas, avaleur de couleuvres, dire que les véhicules électriques vont débarrasser les villes de la pollution, alors que tout le monde sait maintenant que le coût environnemental pour la fabrication de ces véhicules est exorbitant (exploitation des mines de minerais rares, batteries, transports des matières premières, usinages) et pose d’autres questions alarmantes pas moins importantes que celles posées par les moteurs thermiques. Il est vrai que les dégâts n’auront pas lieu en France alors…Les infrastructures, parents pauvre de la politique de prévention routière 
Alors quand on entend les doctrinaires de la sécurité routière, on en a pour son argent, si je puis dire ! C’est quand même la Cour des comptes qui a indiqué que 80% des recettes des procès-verbaux s’évanouissaient dans les méandres de l’administration fiscale et qu’une part infime était attribuée aux infrastructures routières en déshérence.[…]

Une lecture statistique de la réalité
Aujourd’hui ils en veulent toujours plus, maintenant ils projettent de réduire à 80 km/h la vitesse du réseau secondaire. Qu’est-ce que cela peut changer au niveau sécurité ? Ils feraient bien de rouler sur les routes plutôt que de théoriser depuis des bureaux à la seule lumière des statistiques. […]

Privatisation des radars
Toutes ces mesures nouvelles, tous ces radars nouveaux, toutes ces voitures radars privées, tout ce déploiement n’a qu’un but, remplir les caisses de l’Etat. Personne ne peut croire que les sociétés utilisant les voitures radars privées ne vont pas faire de bénéfices. Je n’ai jamais vu une entreprise privée travailler pour la gloire, sans chercher à augmenter ses profits. Mais il est vrai, comme l’a dit le ministre de l’intérieur, cela permettra à 400 policiers d’être réaffectés à la lutte contre la criminalité (bien que ce ne soient pas des enquêteurs). Comme si ces 400 malheureux allaient résoudre les problèmes récurrents de la police et de la lutte contre le terrorisme. C’est assez grotesque comme argument.

[…]

Lire sur Motomag

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Une réponse

  1. Une dictature c’est éteinte dans les années 80-90 , une autre plus pernicieuse ce met en place et va allez encore plus loin dans le contrôle de la population que celle qui c’est éteinte . Champagne

Les commentaires sont fermés.

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?