Danemark : les limites de vitesse passent de 80 à 90 km/h, la mortalité baisse de 13% et seulement 10 radars dans tout le pays

Pendant que la France expérimentait la baisse de la vitesse autorisée sur les routes du réseau secondaire, le Danemark testait la hausse ! Résultat? L’accidentalité a baissé de 11 % et la mortalité de 13 % sur deux ans, selon l’association « 40 millions d’automobilistes ».

Pendant que la France expérimentait la baisse de la vitesse autorisée sur les routes du réseau secondaire, le Danemark testait la hausse ! Résultat? L’accidentalité a baissé de 11 % et la mortalité de 13 % sur deux ans, selon l’association « 40 millions d’automobilistes ».

Ne pas dépasser le 80 km/h sur les routes du réseau secondaire français ? Une mesure déjà décriée qui devrait être annoncée par le gouvernement à la mi-janvier.

Parmi les partisans du « non », l’association « 40 millions d’automobilistes », qui a décidé de démontrer l’inefficacité du procédé via l’exemple danois. A l’inverse de ce que s’apprête à faire l’Hexagone, le Danemark est passé de 80 à 90 km/h. Selon l’association, pendant les deux années d’expérimentation, l’accidentalité a baissé de 11 % et la mortalité de 13 %. « Cela a fluidifié le trafic » estime Pierre Chasseray, délégué général.

« Les usagers ne respectaient pas tous la limitation de 80 km/h. Cela menait à des dépassements pouvant conduire à des accidents ». D’après lui, c’est la limitation qui n’était « pas adaptée » aux comportements des usagers.

Quant à l’installation de radars, là encore, les deux pays se situent aux extrêmes l’un de l’autre. « Au Danemark, il n’y a que 10 radars sur tout le territoire. Est-ce que le radar est la seule solution à la sécurité routière ? Non, puisque fondamentalement, là-bas, il n’y en a pas » assure-t-il. « Il faut choisir la voie de la prévention et ne pas miser sur la répression à tout prix ».

DNA

  • Родольф Дюмуш

    Ils ont autant d’impôts que nous mais les étudiants touchent 800 euros
    par mois et n’ont pas de frais d’inscription, les routes ne sont pas
    défoncées, les hôpitaux ne manquent pas de personnel, les enseignants
    sont payés le double pour le même nombre d’heures et il y a deux adultes
    par classe, les congés maternités ne sont pas au compte-goutte, les SDF
    sont relogés le soir même.
    La question, c’est que font avec tout ce fric nos dirigeants incompétents ? Entre autres, ils se gavent avec et entretiennent avec leurs catins, comme Fillon, et le donnent à leurs copains de la finance mondialiste.

    • NZA

      Ils payent plus d’impôts que nous

      • Родольф Дюмуш

        Non, ça c’était avant… maintenant, la Fraônce est devenue championne toute catégorie des impôts et taxes, depuis cette année. Mais pas du tout championne du service public, qui se dégrade, déserte les zones rurales et se privatise à vue d’oeil et aussi fait rentrer les méthodes du « managing » à la con dans ses rangs. Merci Mollande et son bébé Macaron !

  • Jacques

    Sauf que les Danois sont plus disciplinés que les Français !!!!! si on est capable de démontrer que l’on peu etre raisonnables et intelligents sur la route .. alors que peu être on verra disparaître les radars !!! pas gagné

    • Jean Claude Blanquet

      Entièrement d’accord avec vous

    • Родольф Дюмуш

      Il faut arrêter avec ça ! les Français ne sont pas une race inférieure…
      En revanche, ils ont les zélites les plus corrompues, les plus incompétentes et les plus formatées d’Europe, avec une école qui forme les têtes-à-claques : l’ENA. A fermer de toute urgence, à remplacer par des docteurs d’université ayant démontrer leur capacité à innover et à être originaux, comme on fait dans les pays normaux.

      • Jacques

        Évité de parler de races .. si vous voulez que l’on prenne vos commentaires aux sérieux !!!

        • Родольф Дюмуш

          Le racisme (antifrançais) provient de vous : gros cliché sur la « discipline » des Français. D’autant plus pathétique que, justement, ce sont les politiciens incompétents qui rêvent de reformater les comportements individuels des Français.
          Pour le reste, évitez de confondre le participe passé avec la deuxième personne du pluriel de l’impératif, et évitez aussi de multiplier les points d’exclamation, si vous voulez être pris au sérieux.