La présidente d’une LCVR départementale congédiée ?

Rappel: la LCVR est la Ligue Contre la Violence Routière, groupe de pression/association subventionnée présidée par Chantal Perrichon, qui prône un abaissement perpétuel des limitations ainsi qu’une répression accrue des excès de vitesse, allant jusqu’à proposer la saisie des véhicules, prison ferme etc…

Le couperet est tombé dans un communiqué aussi mystérieux que laconique signé Jean-Luc Carl, président de l’Association départementale de Loir-et-Cher et membre du conseil d’administration du bureau.
Il s’adresse à la presse : « Nous vous informons que le bureau national et le conseil d’administration de la Ligue contre la violence routière ont décidé de retirer à Claudie Foucault, présidente de l’association départementale d’Indre-et-Loire (ndlr : de la LCVR), la qualité d’adhérente. Nous sommes au regret de vous demander de ne plus la considérer comme représentante de la Ligue sur le département. »

«  Ce sont des gens bornés ! « 

« Leur avis m’importe peu, s’empourpre Claudie Foucault, connue pour son franc-parler. J’ai créé une autre association indépendante de défense des victimes de la route et j’ai été rejointe par tous les adhérents qui soutiennent mon combat bénévole.
« Je ne comprends pas leur obscurantisme ; ce sont des gens bornés qui me cherchent des poux dans la tête depuis plusieurs mois. Loic est une association apolitique qui défend les forces de l’ordre, les pompiers, les militaires, les professionnels de santé dans l’exercice de leur métier. Qu’y a-t-il de mal à cela ?
« Quant à l’autre association que je préside, elle continuera à défendre les victimes des violences routières comme par le passé. Les gens me font confiance. »
Source La Nouvelle République

Comments are closed.