Voici comment le Danemark a divisé par 2 la mortalité sur ses autoroutes

En 2006, le gouvernement danois décida d’augmenter les limitations de vitesse sur autoroute, les faisant passer de 110 à 130 km/h.

Le nombre de morts passa de 37 (en 2005) à 16 en 2006 puis à 10 en 2010. Il est possible que cela soit du en partie au progrès technique des véhicules, mais cela ne peut être la seule raison, vu le court laps de temps écoulé.

On pourrait imaginer que cela est dû à une baisse de la circulation (moins de départs en vacances, transports en commun plus souvent utilisés etc.), mais cela est également faux. En termes de décès par milliard de kilomètres parcourus, unité permettant de prendre en considération la variation de la circulation, la mortalité sur les autoroutes danoises est passée de 2,8 morts par milliard de kilomètres parcourus en 2004 à 1,6 en 2006 puis à 0,95 en 2012.

Ainsi, l’augmentation de la limitation de vitesse de 110 à 130 km/h n’a en aucun cas provoqué une hausse de la mortalité sur les autoroutes.

Source

  • Pingback: Abaissement des vitesses routières : parce que l’automobiliste est un délinquant qui s’ignore | Hashtable()

  • RSE

    Donc si j’ai bien compris monter de 120 à 140 en Suisse diviserait le nombre de morts par deux. On est con montons à 200 il n’y aura plus de morts. Preuve par l’absurde si il en est …

    • Il s’agit plutôt de dire qu’on peut augmenter les limitations de vitesse tout en diminuant la mortalité. Il ne s’agit en aucun cas de créer une relation pseudo scientifique en transformant une simple corrélation en causalité.

  • andrieux

    Nos politiques ne sont que des incompétent qui ne pensent qu’au pouvoir afin de se remplir les poches avec notre argent.

  • Crespin

    Bonsoir
    une evidence de plus, mais nos  » gouvernants  » ( sic ) ont trop besoin d’argent pour admettre les évidences !
    Tout le monde sait a present ( sauf eux ) que la VRAIE securité routiere ne passe pas par les radars

    bref , il y a du boulot !!