80 km/h : l’objectif d’augmentation des recettes des radars est explicitement cité par le gouvernement

L’État compte bien sur un surplus de recettes lié à l’abaissement des vitesses maximales, via les radars.

Voir le dossier page 9 : dossier_de_presse_-_comite_interministeriel_de_la_securite_routiere_-_mardi_9_janvier_2018