Le platooning, quand les camions circulent en peloton reliés par le wi-fi (moins de bouchons, économies de CO2, distances parcourues plus grandes)

Le platooning, quand les camions circulent en peloton reliés par le wi-fi (moins de bouchons, économies de CO2, distances parcourues plus grandes)

Des files de poids-lourds autonomes qui se suivent par grappe sur l’autoroute. Moins de carburant, moins de CO2, plus de distance en une journée, le platooning (peloton en anglais) est l’avenir du transport routier.

Mettre les camions à la file, avec une faible distance entre eux, pouvant être réduite à 15 mètres, parfois 10, permet aux véhicules suiveurs de profiter de la vitesse du camion leader et d’économiser du carburant.

Le premier est conduit par un chauffeur et les autres suivent automatiquement sans que leurs conducteurs n’aient à agir. C’est le camion de tête qui, par transmission du signal GPS et de sa vitesse, guide les suivants. Pour l’instant, dans chaque camion, les chauffeurs sont obligés de garder les mains sur le volant par sécurité.

Plus rapprochés, les camions tiennent moins de place sur la chaussée, et limitent les embouteillages. Autre avantage : les chauffeurs se fatiguent beaucoup moins et leur temps de roulage peuvent être largement augmentés. Pour Bernard Jacob, directeur scientifique délégué à l’IFSTTAR ‑ Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux, « Un camion en platooning pourrait parcourir 950 km en 24h au lieu de 730 km actuellement. Depuis le port de Rotterdam, principal point d’entrée en Europe, on pourrait irriguer 250 millions de consommateurs en une journée, au lieu de 150 millions actuellement ».

Lire la suite sur France Inter

Partagez

Soutenez Réalités Routière, nous avons besoin de vous !

Soutenez Réalités Routières en faisant vos achats sur Amazon !

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez