Accident routier : les précautions à prendre

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Accident routier : les précautions à prendre

Dans de nombreux pays, on constate souvent un non-respect du code de la route, ainsi que des vitesses excessives. À cela, s’ajoute la distraction sur la route et l’ivresse des automobilistes. Tous ces phénomènes sont la cause de nombreux accidents et de pertes en vies humaines. Ainsi, pour réduire le taux d’accidents mortels, découvrez ici quelques-unes des mesures de sécurité à adopter.

Obtenir le permis de conduire

Avant de se mettre au volant d’une quelconque voiture, le jeune conducteur doit avoir le permis B de conduire. Il existe également différents types de permis à obtenir pour les divers moyens de déplacement.

Le permis témoigne en réalité du fait que l’automobiliste a suivi une formation en bonne et due forme sur le code de la route, la conduite à tenir, les mesures de protection à prendre pour éviter tout accident routier. C’est pourquoi l’obtention de ce document est importante, car il en va de la sécurité du conducteur de celle des autres usagers de la route.

Éviter les divertissements

Il existe une pluralité de distractions qui peuvent entraîner des accidents de la route. Néanmoins, celles qui sont dues aux manipulations des téléphones portables sont de plus en plus inquiétantes. Les chauffeurs ou conducteurs qui utilisent leur appareil portable ont de grands risques d’avoir un accident routier mortel.

Le plus souvent, les accidents surviennent lorsqu’il y a un manque de concentration de la part des conducteurs. C’est pour cette raison qu’avant de conduire votre voiture, il faut vous assurer d’avoir mis votre smartphone sur mode silencieux. Mis à part cela, vous devez le tenir à l’écart de vous.

Le port de la ceinture de sécurité

La ceinture de sécurité vous permet de ne pas subir un choc violent à la tête lors d’une éventuelle collision. En effet, si vous attachez votre ceinture de sécurité, vous augmentez vos chances de survivre à une certaine collision. Ainsi, le risque de décès peut diminuer de 60 %.

Il faut noter que dans une voiture, tous les passagers doivent attacher leur ceinture de sécurité. Quelle que soit la durée de leur parcours, ils doivent le faire. Cela n’est pas une option, mais plutôt une obligation (pour votre sécurité).

En ce qui concerne les enfants en dessous de 4 ans, l’OMS demande d’utiliser les accessoires de sécurité adaptatifs. À titre d’exemple, il existe des sièges rehaussables établis selon différentes tailles. Avant le démarrage, l’automobiliste doit donc vérifier que tous les passagers ont attaché leur ceinture.

Le port du casque

Les cyclistes et les motocyclistes sont les plus vulnérables sur les routes, car il n’y a aucune carrosserie qui les protège. Ainsi, en cas d’accident, ces derniers reçoivent très vite des blessures à la tête, ce qui est l’ultime cause de leur mort. Le port du casque pour le conducteur comme le passager en cas d’accident peut améliorer de 45 % la probabilité de survie.

Il est donc de la responsabilité du conducteur de porter dès lors qu’il s’agira de conduire sa moto ou son vélo. Assurez-vous aussi de mettre le casque qui vous correspond afin d’accorder la meilleure protection possible à votre tête.

La défense de la sécurité routière

Pour éviter le plus d’accidents possibles, il est essentiel de concevoir une politique de sécurité routière de concert avec les industriels et les usagers. Par exemple, pour réduire le taux d’accidents mortels, l’OMS apporte son aide aux pays afin qu’ils prennent certaines mesures principales. Il s’agit notamment de :

  • La réglementation sur les voitures ;
  • L’usage des dispositifs de sécurité pour les adolescents et petits enfants ;
  • Le port du casque et de la ceinture de sécurité ;
  • La prévention de l’alcool au volant ;
  • La législation et l’application des lois sur la vitesse.

S’agissant du gouvernement de chaque pays, il doit veiller à la sécurité et au bon état des infrastructures routières. À cela, s’ajoutent la mise en place, pour les passagers et les piétons des pistes cyclables et des trottoirs. Il doit également veiller aux soins d’urgence pour les victimes d’accident. N’hésitez pas à utiliser l’application de l’OMS Global Road Safety pour découvrir la situation de votre pays.

Le contrôle de la vitesse

La vitesse inadaptée ou excessive sur la route peut impliquer un accident, matériel ou corporel, de l’automobiliste. Il ne faut jamais oublier que plus vous allez vite, à conditions égales (toutes choses égales par ailleurs), plus la probabilité d’effectuer un accident augmente, car les irregularités de la route sont augmentées, tandis que vos réflexes ne sont pas en capacité de vous faire faire le bon mouvement de contournement. Pendant le trajet routier, vous devez faire attention à votre vitesse en prenant en compte tous les facteurs : votre état (fatigue…), l’état du véhicule (pneus/freins usés…), la météo (soleil d’hiver éblouissant, gel, vent…), la densité du trafic et véhicules nécessitant une vigilance accrue (personnes conduisant avec leur smartphone à la main, longs véhicules…), les éléments autour (habitations, écoles, hôpitaux/casernes de pompiers…).

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?