Norvège : 26 000 € d’amende pour conduite en état d’ivresse

En France, comme dans d’autres pays, l’amende pour conduite en état d’ivresse est forfaitaire. Mais pas en Norvège, où elle dépend en partie des revenus du contrevenant. Une vérité qu’a découverte une riche héritière norvégienne sommée de régler la somme de 26 000 € pour un taux d’alcool de 0,63 g/L de sang.

En Norvège, on ne plaisante pas avec l’alcool au volant. La conduite sous l’emprise d’alcool est très mal vue dans ce pays où la limite est nettement plus faible qu’en France : 0,21 g/L, contre 0,5 g/L dans l’Hexagone. Autant dire qu’un verre peut parfois suffire à lui seul à dépasser ce seuil. Ce qui revient presque à dire que l’on ne doit pas boire du tout avant de prendre le volant.

L’autre grande différence avec la France est la sanction en cas de dépassement. Une très riche héritière norvégienne en a fait les frais plus tôt dans l’année. Katharina Andresen s’était en effet fait contrôler à 0,63 g/L, soit trois fois la limite autorisée. Le tribunal lui a infligé une amende record de 26 000 €, qui est directement liée à sa fortune : plus de 800 millions d’euros. La Norvège n’applique pas les forfaits comme en France, mais des contraventions qui sont en partie calculées sur les revenus et les avoirs du fautif.

En plus de cette amende qui ne devrait malgré tout pas poser de problème à l’héritière de 22 ans, la justice la condamne à 18 jours de prison avec sursis et 13 mois de retrait de permis ! Et selon la presse norvégienne, la loi aurait pu autoriser la juge à décider d’une amende allant jusqu’à environ 4 millions d’euros. La sanction est donc finalement clémente…

Source

Partagez