Policier du renseignement et compagnon de la préfète, ivre et drogué au volant d’une voiture de la préfecture, il est interpellé après un délit de fuite après un accident avec des blessés

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Le compagnon de Fadela Benrabia, la préfète d’Eure-et-Loir sur le départ, a été interpellé, en novembre, après un accident de la circulation [avec des blessés] et une course-poursuite avec la police, dans les Hauts-de-Seine. Ce policier circulait au volant d’une voiture de la préfecture d’Eure-et-Loir.

Le véhicule de la préfecture d’Eure-et-Loir, un modèle semble-t-il assez modeste, a d’abord été impliqué dans un accident de la circulation survenu à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), dans lequel il y aurait eu des blessés, selon des sources policières.

Un policier de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure), un service de renseignements, basé dans les Hauts-de-Seine, a été interpellé par d’autres policiers, jeudi 17 novembre, après un accident de la circulation survenu dans les Hauts-de-Seine, suivi d’une course-poursuite avec les forces de l’ordre, selon des sources concordantes.

Le conducteur a été interpellé, puis placé en garde à vue. Il a ensuite été présenté à un juge du tribunal de Nanterre. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme circulait sous l’emprise d’un état alcoolique.

Il est également poursuivi « pour conduite en ayant fait l’usage de stupéfiants, mise en danger par violation manifestement délibérée, et défaut de maîtrise », a précisé, ce mardi, le parquet de Nanterre.

Lire la suite sur L’Est Républicain
Illustration Le Passant, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?