Sondage : les Français contre l’abaissement des limites de vitesse sur la route

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Les Français contre l'abaissement des limites de vitesse

Nouveau sondage : les Français sont majoritairement contre l’abaissement des limites de vitesse sur les routes et montrent ainsi leur souhait d’être plus libre sur la route. Ce sondage va dans le sens de tous les autres sondages sur le sujet.

Interrogés sur une possible diminution de 10 km/h des limites (par exemple de 90 à 80 km/h sur routes), ils sont 73 % à y être défavorables. Une position ferme, sachant que 31 % y sont opposés et 42 % même « tout à fait opposés ».

L’opinion publique est donc largement contre mais certains clivages apparaissent. Ainsi, 78 % des hommes disent non, contre 69 % des femmes. Une différence « qui peut s’expliquer par le fait que les femmes conduisent moins que leurs hommes. Les personnes plus dépendantes à leur véhicule sont donc les plus récalcitrantes », note Julie Gaillot, directrice de clientèle au pôle opinion de CSA. Autrement dit, plus on roule, moins on accepte de lever le pied.

Une tendance que l’on observe aussi en comparant les territoires. Les habitants de province, qui ont davantage l’occasion de prendre le volant que les Franciliens, y sont davantage opposés (75 % contre 65 %). Idem pour les citoyens des communes rurales face aux Parisiens (81 % contre 66 %).

Parmi les écologistes, 54% sont contre l’abaissement des limites de vitesse.

Via directmatin

Lire également nos articles sur la relation vitesseaccidentologie pour se rappeler que la baisse des limitations n’a pas d’impact sur l’accidentologie, parfois même rend les routes moins sûres, mais l’impact sur le nombre de PV est lui certain.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Soutenez VOS idées

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy

VITE !
Le temps presse...

Réalités Routières est le seul média spécialisé engagé qui présente les réalités de la route sous leur vrai jour : interdictions, taxes, contre-vérités pseudo scientifiques… En 8 ans d’existence, nous avons plusieurs millions de visiteurs uniques et une très  large communauté.

Notre petite équipe bénévole a besoin de vous : nous avons des frais matériels, juridiques, d’hébergement.

Êtes-vous prêt à soutenir vos idées ?