Le point sur l’assurance temporaire

À quoi sert l’assurance temporaire ?

Il existe 2 raisons courantes d’utiliser une assurance temporaire : véhicule de vacances, véhicule en transit (voiture remisée, importation, nouvel achat et en attente d’un autre contrat d’assurance, transport pour réparation). L’assurance automobile étant obligatoire, et c’est bien normal, il faut donc assurer ces véhicules. (cf. l’article L. 324-2 du Code de la route)

Pour éviter de payer pour une année complète, il est possible de souscrire un contrat éphémère. Notons tout de même, et cela est évident, que ce contrat, s’il est pris pour une année, revient plus cher qu’un contrat chez un assureur traditionnel. Ces contrats temporaires sont également soumis à des règles spécifiques.

Quel est le prix d’une assurance temporaire ?

 

Globalement, mais cela varie selon le véhicule, votre permis de conduire (date d’obtention) et vos antécédents (résiliation par un assurance, suspension de permis…), entre 4 euros par jour (souscription pour 3 mois, soit environ 100 euros le mois) et 30 euros par jour (durée 1 jour) pour un véhicule classique (moins de 200ch, pas de valeur élevée en neuf…). Comme dit précédemment,  le tarif est plus élevé que l’assurance traditionnelle.

Ainsi, si vous utilisez un véhicule 2 mois par an (par exemple véhicule de résidence secondaire/lieu de vacances), et sous réserve qu’il ne soit pas stationné sur la voie publique en dehors de cette période, une assurance provisoire pour voiture peut s’avérer être un bon calcul.

Les assureurs acceptent des contrats temporaires allant d’une journée à 90 jours, parfois jusqu’à un an pour certains.

Quelles prestations pour une assurance temporaire ?

Sachez tout d’abord que même votre assureur “traditionnel” peut vous fournir une assurance temporaire. Si vous avez un interlocuteur précis (un courtier), n’hésitez pas à vous tourner vers lui. Il pourra par exemple vous assurer votre nouveau véhicule afin que vous puissiez rentrer chez vous dès l’achat de celui-ci effectué.

Dans la plupart des cas, il est facile d’obtenir une assurance au tiers, et cela suffit dans beaucoup de cas. Ainsi, ce type de contrat couvre la responsabilité civile du conducteur en cas de sinistre causé par sa faute à d’autres usagers de la voie publique. Certains assureurs offrent des couvertures plus larges, comme une protection juridique, un dépannage en cas de panne, une garantie assistance, une garantie supplémentaire pour les dommages corporels du conducteur voir des passagers etc.

Les assurances temporaires « tous risques » existent mais, en pratique, sont extrêmement rares. Avoir un courtier en assurances sous la main peut faciliter l’obtention d’une assurance tous risques.

Comment en obtenir ?

Si vous n’avez pas de courtier sous la main, il faudra passer par internet, ce qui est selon nous la méthode la plus simple. Il existe de nombreux sites internet permettant de s’assurer (comme par exemple direct temporaires spécialiste de l’assurance temporaire, mais également des sites européens qui vous fournissent également des plaques étrangères avec une assurance). Le plus important est de vérifier que le site internet est sérieux (société basée dans l’Union Européenne, avis d’utilisateurs sur le site, idéalement joignable par téléphone etc.).

La technologie aidant, ces sites internet vous fournissent une protection quasi immédiate, le traitement de votre demande ne prenant que quelques minutes. Vous recevrez ensuite la police d’assurances par e-mail voire même directement après votre commande prête à être imprimée.

 

 

Ceci est un article publi-rédactionnel

Partagez