1% de vitesse en moins c’est 4% de morts en moins, formule de Nilsson et Elvik: mythe ou réalité?

A la demande de la Ligue de Défense des Conducteurs, la Société de Calcul Mathématique, cabinet de mathématique indépendant, a réalisé une étude qui met en lumière la totale absence de légitimité de la  formule de Nilsson et Elvik utilisée pour lier scientifiquement la vitesse à la mortalité routière. Son analyse porte notamment sur trois études qui s’appuient sur la formule « 1% de vitesse en moins c’est 4% de morts en moins » et encouragent le déploiement renforcé des radars.

 

Etude Formule de Nilsson et Elvik liant la mortalité routière à la vitesse

Formule de Nilsson

 

Les conclusions de la Société de Calcul Mathématique sont sans appel : non seulement de nombreux facteurs pouvant influencer le résultat ne sont pas pris en compte, mais les données sont carrément manipulées.

La Société de Calcul Mathématique précise que « du strict point de vue de la logique, les modèles utilisés par ces documents sont inappropriés, incohérents et n’ont jamais fait l’objet de la moindre validation. Il ne s’agit que d’approches non scientifiques qui se citent entre elles. On ignore sur quelles données ils s’appuient et quelle est l’incertitude sur ces données. Les modèles ne font pas la distinction entre différentes situations qu’il faudrait manifestement différencier ».

Cliquez ici pour lire le rapport

A lire également La théorie de Nilsson et Elvik : entre imposture et mensonge 

Source

 

Bernard Beauzamy, mathématicien, président directeur général de la Société de Calcul Mathématique