Les voitures avec turbo polluent plus, les tests de pollution sont inefficaces

Les turbos des voitures se révèlent en fait augmenter la consommation de carburant, selon un représentant de Ferrari Italie. Alors qu’ils sont censés la faire diminuer, en donnant plus de puissance à un plus petit moteur (downsizing), ils augmentent tant la consommation de carburant que les émissions de CO2, déjà très coûteuses à réduire pour les constructeurs (le consommateur paie la facture finale).

C’est ce que révèle un journaliste de RoadandTrack. Ainsi, tant les émissions de CO2 que la consommation de carburant augmente avec le turbo. La méthode du downsizing ne serait-donc pas adaptée ? Un représentant du constructeur Ferrari révèle que ces turbos sont conçus pour passer les tests de pollution, mais dans la réalité, sur la route, les voitures avec turbo s’avèrent plus polluantes.

Il suggère par ailleurs que la pollution réelle serait moindre si les test de pollution n’existaient pas ! Cela rejoint l’idée des mesures coercitives et contreproductives que l’État impose aux conducteurs. Ces mesures engendrent bien souvent l’effet inverse, à l’instar des radars automatiques qui provoquent plus d’accidents par exemple ou des mesures anti-pollution/limitation de vitesse à 30 km/h en ville.

Source (merci Adrien)

Comments are closed.